The turning point for Henry Ford came within the walls of a modest workshop located on Bagley Avenue

UNTERHALTUNGEN

Henry Ford est assis dans sa première automobile, la Ford Quadricycle, en 1896. Source de la photo : Ford Motor Company
Les premiers pas d’Henry Ford dans le domaine de l’automobile ont abouti à la création de la Ford Quadricycle, marquant une étape significative dans l’évolution des automobiles. Ce véhicule pionnier, dévoilé à la fin du XIXe siècle, était un assemblage simple comprenant un châssis de base abritant un moteur à essence et quatre roues de vélo.

Pendant les années 1890, le paysage automobile était à ses débuts, caractérisé par des voitures fabriquées individuellement, à la fois exigeantes en main-d’œuvre et coûteuses. Considérées comme des jouets pour les riches, ces machines particulières manquaient d’une apparence standardisée ou d’un cadre opérationnel. Les constructeurs des premières voitures étaient principalement des inventeurs animés par l’imagination, plutôt que des hommes d’affaires suivant un plan préétabli.

Dans ce contexte, la Quadricycle est apparue comme une innovation notable, servant de proto-automobile qui posa les bases pour des conceptions plus pragmatiques à l’avenir.

Le moment décisif d’Henry Ford survint le 4 juin 1896, dans les locaux d’un modeste atelier situé au 58 Bagley Avenue à Detroit. Cet espace modeste, aujourd’hui occupé par le Michigan Building, a vu l’achèvement de la première automobile expérimentale de Ford, alimentée par de l’éthanol pur.

À l’âge de 32 ans à l’époque, Ford nomma judicieusement sa création la „Quadricycle“, reflétant sa dépendance à quatre pneus de vélo et au mécanisme unique propulsant les roues arrière. Cet exploit a préparé le terrain pour la création de la Detroit Automobile Company en 1899, suivie de la Henry Ford Company en 1901, et finalement, la fondation de la Ford Motor Company en 1903.

Le moteur de la Quadricycle, doté de deux cylindres, pouvait générer 4 chevaux. Actionnée par une chaîne, la transmission ne comportait que deux vitesses – la première pour des vitesses jusqu’à 10 mph (16 km/h) et la deuxième pour des vitesses jusqu’à 20 mph (32 km/h) – mais manquait notablement d’une marche arrière.

La direction était facilitée par une barre franche, et la machine était équipée de roues à rayons, complétées par un réservoir de carburant de 3 gallons américains (11 L) sous le siège. Le 4 juin 1896, Ford testa la Quadricycle, atteignant une vitesse de pointe louable de 20 mph (32 km/h) après plusieurs essais. Ce succès ouvrit la voie aux entreprises ultérieures de Ford, notamment la création de la Ford Motor Company et son ascension pour devenir l’une des personnes les plus riches du monde.

Aujourd’hui, la Quadricycle originale trouve sa place au musée Henry Ford à Dearborn, Michigan.

(Visited 7 times, 1 visits today)
Rate article